DOUBLET 2000

| INTERVENANTS |

(© Ariane DOUBLET Les Terriens 2000)

Le MASTER DOCUMENTAIRE « Écritures du réel » repose sur trois types d’interventions pédagogiques – un apport théorique et culturel, un savoir pratique et professionnel et un stage en entreprise – et est construit à partir d’un double champ de compétences :

– d’une part, celui des professionnels associés, issus des différents secteurs ciblés, qui ont pour mission d’enrichir les contenus universitaires par le savoir et le savoir-faire professionnels, dans le domaine notamment de la réalisation de films documentaires, de la valorisation du film, de la gestion de projet, du droit, de la PAO et du suivi de production. Ces intervenants ont pour mission d’être l’interface avec le monde de l’entreprise, permettant à la formation de rester au plus près des exigences d’un secteur des plus dynamiques dans notre région.

– d’autre part, celui des enseignants et des enseignants-chercheurs en cinéma, qui interviennent sur plusieurs plans. D’abord en aidant les étudiants à acquérir des qualités rédactionnelles, des connaissances, une distance critique et les outils pour mener à bien un projet. Ensuite en transmettant une réflexion approfondie sur l’histoire des images, une connaissance précise des documents (film et non-film), existant autour de tout objet filmique.

Présentation d’un film au Tambour

| QUELQUES PROFILS D’ENSEIGNANTS ET D’INTERVENANTS : 

Ce parcours de master est co-dirigé par Patrick LE GOFF et Grégory WALLET, qui assurent le suivi des projets écrits, développés et réalisés tout au long des deux ans du master. Les ateliers et cours sont assurés par des professionnel-les et des enseignant-e-s, dont voici quelques profils :

Cédric BARBEY  | Fondateur d’Une jolie idée – agence de réalité virtuelle basée à Rennes – Cédric Barbey est directeur de création dans la réalité virtuelle et réalisateur VR depuis plus de 10 ans. Il aide les professionnels de tous secteurs à imaginer, créer et diffuser des projets de réalité virtuelle.
Il travaille à partir d’images 360° HD (photo/vidéo) captées lors d’un tournage ou d’une prise de vue, pour réaliser des vidéos 360°, des visites virtuelles et des expériences de réalité virtuelle innovantes. Elles sont diffusées sur les ordinateurs, smartphones et tablettes mais aussi au travers de dispositif de réalité virtuelle tel que l’Oculus Rift, le Samsung Gear VR ou le Google Cardboard.
La réalité virtuelle est une technologie en pleine évolution. Il propose son expertise pour vous y retrouver entre les différentes technologies (VR, AR, 3D, 360°, …) et orienter votre projet vers la solution la plus adaptée à vos objectifs des études en Sciences Sociales puis en Communication audiovisuelle en Amérique Latine, il prend part à la création cinématographique et audiovisuelle en région Bretagne, d’abord en tant que réalisateur de documentaires et de films institutionnels. Ensuite ses activités s’orientent progressivement vers la production de documentaires pour la télévision au sein de la société « Les Films de l’Autre Côté ». Intervenant à l’Université Rennes 2 depuis l’année 2000, il a été en outre programmateur « Mois du Doc – Ille-et-Vilaine » et « Docs en stock Champs Libres » pour Comptoir du Doc.

Franck BEYER  | Après des études en Sciences Sociales puis en Communication audiovisuelle en Amérique Latine, il prend part à la création cinématographique et audiovisuelle en région Bretagne, d’abord en tant que réalisateur de documentaires et de films institutionnels. Ensuite ses activités s’orientent progressivement vers la production de documentaires pour la télévision au sein de la société « Les Films de l’Autre Côté ». Intervenant à l’Université Rennes 2 depuis l’année 2000, il a été en outre programmateur « Mois du Doc – Ille-et-Vilaine » et « Docs en stock Champs Libres » pour Comptoir du Doc.

Gwenaëlle CLAUWAERT  | TEN2TEN FILMS est une société de production fondée en 2011. Gwenaëlle Clauwaert, productrice depuis une vingtaine d’années, y produit des documentaires de créations, des courts et longs-métrages, et des films en réalité virtuelle, majoritairement en coproductions françaises ou étrangères. Elle privilégie des projets engagés qui portent un regard nouveau sur des sujets ayant trait aux évolutions du monde contemporain. Toujours curieuse d’explorer les nouveaux types d’exploitations et les formats innovants qui leur correspondent, Gwenaëlle Clauwaert a co-fondé le collectif artistique SOVR en 2016 avec lequel elle a notamment produit French Kiss. French Kiss est la première fiction 360° interactive de 23’ de la collection KISS ME, en coproduction avec Nexus Foward et 2MORO Productions (Canada). Aujourd’hui, TEN2TEN FILMS développe les 4 prochaines fictions de la collection, traitant des relations sentimentales et de leurs facettes selon les pays (Chine, Uruguay, Mali, Nouvelle Zélande). En parallèle, elle développe la série FinnMark, un drame environnemental se situant à l’extrême nord de la Norvège, qui associe audiovisuel et nouveaux médias pour offrir une série hybride 2D et VR, pensée pour une exploitation internationale. Enfin, elle s’engage dans l’animation 3D en réalité virtuelle, avec le projet d’Ananda Safo 369, un voyage initiatique dans l’érotisme féminin situé dans les années 20. Il a reçu dernièrement l’aide à l’écriture «aux expériences numériques » du CNC. Depuis 3 ans, Gwenaëlle Clauwaert programme une sélection de films en réalité virtuelle au Festival International de Contis et a organisé cette année, le premier Défi VR, un appel à projets immersifs pitchés devant un jury lors du festival.

Simon DANIELLOU  | Titulaire d’un doctorat en Études cinématographiques | Publications : une thèse et plusieurs contributions consacrées à la représentation des arts scéniques dans le cinéma japonais, ainsi que divers articles parus dans les revues CinémAction, Mise au point, Positif, Images secondes, 1895, etc. Il a notamment codirigé avec Antony Fiant l’ouvrage Les Variations Hong Sang-soo publié chez De l’incidence éditeur en 2018 | Champs de recherche : Esthétique et théorie du cinéma. Le cinéma et les arts. Le découpage cinématographique. Les cinémas d’Extrême-Orient. Les cinémas de genre.

Céline DRÉAN | Réalisatrice, auteure, scénariste, script doctor | Tous nos vœux de bonheur, 52′, 2019, produit par Vivement Lundi!; L’Hippodrome, 65′, 2017, produit par Vivement Lundi!; Dis-moi Dimitri, web série animation documentaire, 26×2′, 2014, co-produit par Vivement Lundi! et Nadasdy Films; Pascaline et Klara, 52′, 2012, produit par Mille et Une films; Dans les murs de la Casbah, webdocumentaire, 2012, co-produit par Vivement Lundi! et l’Université Rennes 2; Le Veilleur, 52′, 2010, co-produit par Vivement Lundi!, Galactica et TV Rennes 35.

Fabrice DUGAST | Auteur, Réalisateur, Producteur. Fabrice Dugast fait ses études entre Rennes et Brest, axées sur l’audiovisuel et les nouvelles technologies. Il part en coopération en Allemagne, et s’y installe pendant 4 ans comme réalisateur multimédia. Il s’installe ensuite à Strasbourg et participe au lancement d’Arte. Il réalise plusieurs habillages, programmes courts et documentaires pour Arte, jusqu’en 1996 où il crée la société 3X+. Avec 3X+, jusqu’en 2016, il produit des habillages d’antenne, des courts métrages, produit et réalise Court-circuit, le magazine du court métrage pour Arte et de nombreuses applications interactives. En 2017, il s’installe en Bretagne pour se recentrer sur l’écriture et la réalisation. Il réalise la série UBURAMA (web et TV) et produit pour Vivement Lundi le court métrage Entre Sombras nominé aux Césars 2019. Il développe actuellement plusieurs projets, dont certains en VR.

Antony FIANT  | Professeur des Universités, collaborateur de revues de cinéma, notamment Trafic, Positif et Images documentaires. Champs de recherche : Esthétique du cinéma. Cinéma contemporain. Écriture documentaire. Publications : (Et) Le cinéma d’Otar Iosseliani(fut), L’Age d’homme, 2002 ; Le cinéma de Jia Zhang-ke, no future (made) in China, PUR, 2009 ; Pour un cinéma contemporain soustractif, PUV, 2014 ; Wang Bing, un geste documentaire de notre temps, Warm, coll. « Cinéma », 2019.

Roxane HAMERY | Maître de conférence, champs de recherche : Histoire du cinéma scientifique. Histoire des réseaux de diffusion culturels du cinéma. Cinéma et jeunesse. Cinéma et éducation. Publications (ouvrages) : Ténèbres empoisonnées ? Cinéma, jeunesse et délinquance de la Libération aux années 1960, AFRHC, 2017 ; Jean Painlevé, le cinéma au cœur de la vie, PUR, 2009 ; Le Court métrage français 1945-1968 (2), documentaire-fiction, allers-retours, PUR, 2008 (codirection avec Antony Fiant) ; Agnès Varda le cinéma et au-delà, PUR, 2009 (codirection avec Antony Fiant et Eric Thouvenel) ; La Télévision et les arts, soixante années de production, PUR, 2014 (sous la direction de) ; Jean Epstein : actualités et postérités (codirection avec Eric Thouvenel), PUR, 2016.

Lucie HARDOIN | Après une formation de musicienne et d’ingénieur du son, Lucie Hardoin s’intéresse aux nouvelles technologies à travers le son binaural et la vidéo. Depuis ses études à Brest, elle se spécialise dans la captation de paysages et de balades sonores en utilisant la technique de prise de son binaurale qu’elle a découverte auprès de Pascal Rueff. Elle construit tout d’abord une tête artificielle puis s’équipe de sa propre tête, la Neumann KU100 réputée mondialement pour la qualité de ses prises. Elle utilise des plugins de synthèse binaurale permettant de fabriquer un environnement 3D à partir de n’importe quelle prise de son. Passionnée de jazz , Lucie Hardoin part en 2004 à New York où elle co-réalise avec Ronan Cabon quatre documentaires de 52 minutes sur la nouvelle scène new-yorkaise : « Free Zone », « Bands of Brooklyn », « Où va le jazz » volume 1 et 2. Ces films sont diffusés à travers de nombreux festivals et événements autour de la musique. Parallèlement, elle met en place des ateliers afin de sensibiliser les jeunes au jazz, musique de qualité mais peu médiatisée.Elle développe d’autres ateliers, cette fois-ci autour de l’image et du son, pour transmettre son goût des méthodes de production et postproduction cinématographiques. Chef opératrice son en tournage de fictions et de documentaires depuis plusieurs années, elle développe également un lien entre image, son, musique et cinéma, créant ses propres contenus visuels et utilisant des outils de mixage vidéo en live. Elle est intervenante professionnelle à l’ISB (Image et Son Brest), à l’Université Rennes 2, en BTS option son à Lesneven et à l’ESRA (école supérieure de réalisation audiovisuelle) à Rennes. luciehardoin.com www.sonbinaural.com

Georges-Albert KISFALUDI | Enseignant à l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de Nantes : en grade Master, Parcours Art « formes du réel » (référence au cinéma) ; en Prépa Scénographie ; en Parcours prépa et équivalence du programme international « art, architecture communication, design, danse, musique ». Enseignant du DPEA Scénographe (cursus pro) à l’Ecole Supérieure d’Architecture de Nantes en partenariat avec les Beaux-Arts Nantes, spécialité scéno exposition, muséo et multimédia (coordinateur pédagogique). Opticien chercheur, concepteur de procédés d’imagerie virtuelle et multimedia, de simulation visuelle dans l’espace réel (brevet « théâtres optiques »), de projection tridimensionnelle et immersive ; co-conception et co-réalisation de spectacles et d’installations à vocations artistique, muséographique, scénographique et de communication. Consultant des nouvelles technologies de création et de communication dans les secteurs culturels, artistiques, éducatifs, muséographiques, scénographiques et architecturaux, institutionnels et privés ; chargé de mission auprès d’institutions stratèges de politiques culturelles et éducatives.

Stéphanie LE CAM | Directrice de l’Institut des sciences sociales du travail de l’Ouest, maître de conférence, champs de recherche : droit de la propriété intellectuelle, droit social. Directrice de la Ligue des auteurs professionnels. Activités d’enseignement : Droit de la propriété intellectuelle, Droit de la communication et des médias, Droit du travail, Droit des relations professionnelles, Modules de formations à destination des conseillers prud’hommes : harcèlements moral et sexuel, discriminations, articulation des vies personnelle et professionnelle. Publications : « L’opportunité d’encadre la commande », Ligue des auteurs professionnels, novembre 2020; « Le modèle social de la pop-culture », in Propriété intellectuelle et pop culture, ouvrage collectif sous la dir. de Y. BASIRE, coll. IRPI, éd. LexisNexis, 2021; Contribution au rapport L’auteur et l’acte de création, sous la dir. de B. RACINE, rédaction des annexes 8 et 9 (Élaboration d’un droit contractuel applicable en amont avant toute exploitation de l’oeuvre et Étude sur le champ du régime des artistes-auteurs, p. 96 à 130), Rapport remis au ministère de la Culture, 2020; Guide juridique du droit d’auteur, en coll. avec S. CHATRY, 4ème édition, octobre 2018 (…)

Patrick LE GOFF | Agrégé d’arts plastiques, responsable pédagogique de la licence professionnelle CIAN | Co-créateur du master NUMIC | Enseigne l’analyse et la pratique cinématographique au sein du département des Arts du Spectacle | Réalisateur de portraits et d’entretiens filmés (Agnès VARDA, Alexandre TRAUNER, Peter GREENAWAY, Rafik AL SABBAN, Yousry NASRALLAH, Samir SEIF, Daniel HUMAIR, Yvon MARCIANO…) | Réalisations sonores, musique ou bruitage (Islandais de Patrice ROTURIER, Court circuit et L’Homme aux bras ballants de Laurent GORGIARD, Avoir un bon copain de Bruno COLLET…) | Création de programmes d’enseignement à distance (Licence Pro CIAN, campus Mazier à Saint-Brieuc)| Concepteur et auteur d’un site sur l’analyse de séquences cinématographiques : http://www.analysesdesequences.com.

Denis LE PAVEN | Chef monteur depuis 1992. Après avoir commencé à travailler à Paris en tant que chef opérateur, ingénieur du son (Radio-Canada,ONF) et monteur (Duran, Arte, France Télévisions), il se spécialise finalement en montage | Il part au Cameroun, pour le Ministère des Affaires Etrangères et met en place un centre de formation à la post-production audiovisuelle pour l’Afrique Centrale. Après 5 ans à gérer le centre et à former des réalisateurs et monteurs de la francophonie, il rentre en France et s’installe à Rennes | Depuis il monte de nombreux documentaires pour les chaines nationales et locales ainsi que des court-métrages de fiction | Il intervient depuis  2005 en licence Art du spectacle, et depuis 2009 en licence Pro CIAN.

Jean-Baptiste MASSUET | Titulaire d’une thèse de doctorat en Études cinématographiques | Publications : divers articles parus dans Ecranosphère, Intermédialités, 1895, Les Cahiers du Circav… Il a codirigé avec Marco GROSOLI l’ouvrage La Capture de mouvement ou le modelage de l’invisible, publié aux PUR en 2014 | Champs de recherche : Cinéma d’animation, Nouvelles technologies numériques, Effets spéciaux, Comédie américaine.

Gilles MOUËLLIC | Professeur des Universités, champs de recherche : Technique et esthétique. Fiction et documentaire. Pratiques improvisées au cinéma. Musique de film. Jazz et cinéma. Publications (sélection) : ”Meurtre d’un bookmaker chinois” de John Cassavetes, Yellow Now, 2017 ; Improviser le cinéma, Yellow Now, 2011 ; co-direction avec Jean-Pierre Criqui du n° 111/112 de la revue Les Cahiers du Musée national d’art moderne (centre Pompidou), été/automne 2010, spécial « Le cinéma surpris par les arts » ; Frères de son : Koffi Kwahulé et le jazz (entretiens), Théâtrales, 2007 ; Jazz et cinéma : paroles de cinéastes, Séguier/Archimbaud, 2006 ; La Musique de film, Cahiers du cinéma/CNDP, 2003 ; Jazz et Cinéma, Cahiers du cinéma, 2000 ; Le Jazz : une esthétique du XXe siècle, Presses universitaires de Rennes, 2000. Dernières codirections d’ouvrages : Johan van der Keuken : documenter une présence au monde (avec Antony Fiant et Caroline Zéau, Yellow Now, 2020) ; Godard/Machines (avec Antoine de Baecque, Yellow Now, 2020), Techniques et machines de cinéma : objets, gestes, discours (avec Laurent Le Forestier et Benoît Turquety, Classiques Garnier, revue Écrans, 2020).

Henri PUIZILLOUT  | Ingénieur du son et mixeur, directeur du studio de post-production L’Oreille du chat, tombé dans la marmite sonore tout petit, a débuté son métier en 1986, toujours en indépendant comme artisan du son : chef opérateur son, monteur son, mixeur. Travail en fiction, en animation, et beaucoup en documentaire. Travaille sur le son ambisonique et ses applications comme les films en VR-360°, sans pour autant abandonner le travail en stéréo et multicanal pour les films « dit » traditionnels. Adore les belles machines pour faire des beaux sons qui racontent de belles histoires … avec émotion.

Élodie SONNEFRAUD  | Après avoir travaillé en régie, mise en scène, direction de production de courts et de longs métrages de fiction, Elodie Sonnefraud rejoint l’équipe de la société de production rennaise Mille et Une Films. Pendant 5 ans, elle y produit des films documentaires et de fiction. Aujourd’hui, elle collabore avec le réseau régional du secteur cinéma et audiovisuel pour des missions d’accompagnement de projets, de programmation et de coordination d’événements dédiés aux professionnels.

Grégory WALLET | Titulaire d’une thèse de doctorat en Sciences Cognitives et, maître de conférence en Études cinématographiques à l’Université Rennes 2 depuis 2014.  Il est spécialisé dans les relations entre la cognition et les médias immersifs (publications d’articles scientifiques s’inscrivant dans les champs suivants: Human/Machine Interaction, Cyberpsychology, Computer science, …). Ces thèmes de recherche sont la réception spectatorielle, l’immersion, la réalité virtuelle/augmentée,… Il a également une activité de chercheur-créateur. Récemment il a écrit et réalisé le documentaire Trumbull land (52′) consacré à Douglas Trumbull, réalisateur et maître des effets spéciaux (production: Vivement Lundi! / diffusion en juillet 2020 sur France 2). Il travaille actuellement à l’écriture d’un nouveau documentaire consacré à l’Histoire du cinéma immersif.
Page perso Rennes 2: https://perso.univ-rennes2.fr/gregory.wallet